Pourquoi « Voix débridée » ?

Publié le par Kim Gun

Pourquoi « Voix débridée » ?

J'ai conscience de faire partie d'une minorité au sens politique du terme (par opposition à une minorité au sens quantitatif).
Les femmes asiatiques et les adopté·es ne sont que très peu représenté·es dans les sphères de pouvoirs dominantes (majoritaires au sens politique). Nos voix ne sont pas assez entendues ni écoutées dans les espaces publics, médiatiques, politiques, artistiques, etc. 

Comme on ne me donne pas la parole, c'est à moi de la prendre.

A travers ce titre, je souhaite évoquer le fait tout simplement de parler en mon nom, d'exprimer des émotions en mon nom, d'écrire et de jouer avec les mots, les sonorités à ma manière.
Je n'ai pas vocation à représenter l'universel, ou à prétendre que ma poésie touchera toute l'humanité car ''les sentiments seraient tous partagés de manière égale'', etc... Bla bla bla.....
Je suis 'une' ; ma pensée, mes émotions, mon identité sont situés dans un certain espace-temps qui m'a façonnée telle que je suis à l'heure où je me présente. Et mes mots n'atteindront que ceux et celles qui voudront bien tendre l'oreille.

J'ai employé le terme 'débridée' non seulement parce qu'il désigne une forme de libération mais aussi parce qu'il s'oppose à l'expression 'yeux bridés' qui est employée pour qualifier les yeux de personnes asiatiquetées. C'est une expression qui me déplaît car elle induit l'idée selon laquelle les yeux des personnes asiatiquetées seraient comme entravés, privés de liberté, limités dans leur capacité (par opposition à la norme des 'yeux ronds').

Ma voix est donc débridée car elle a pour but de se libérer, de s'épanouir et de porter au-delà des carcans sociaux et raciaux qui m'ont empêché jusque-là de parler fort avec des tonalités dissonantes.

Publié dans Présentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article