Urophilie passagère

Publié le par Kim Gun

Il m'arrive parfois, telle une envie de pisser, 
d'envier ces travailleurs acharnés au sang gelé
Pétrifiés par un labeur indélébile et suintant
Lisible jusque dans leur regard décidé et grinçant.

Ils ne peuvent s'abstenir d'abreuver leur cœur
De lettres et autres, et comme la vessie
Qui se vide et ne cesse pourtant d'être emplie,
Ils se ruent sur ces liqueurs
Qui semblent donner sens à leur vie.

Sont-ils heureux ? -Moi non-
Est-ce là la raison de mon envie...
Avoir le buste ambitieux et une Raison.
Merci - Je suis rassasiée de Vie.
 

Publié dans poésie, poésie critique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article