Nous devons soutenir #BlackLivesMatter

Publié le par Kim Gun

Nous devons soutenir #BlackLivesMatter

Nous nous devons de réagir en tant qu'Asiatiques en soutien au mouvement #BlackLivesMatter !

Je suis asiatique et j'ai honte de ce policier, Tou Thao, tournant le dos à son collègue en train d'assassiner George Floyd. Je considère que sa complicité est la nôtre si nous décidons de tourner le dos au mouvement #BlackLivesMatter.

J'ai vu des posts et des commentaires passer sur les réseaux sociaux qui m'ont mise en colère. Certains prétendaient ignorer le problème de la négrophobie en mettant en avant le « et nous, qu'en est-il du racisme anti- Asiatiques ? » Là n'est pas la question maintenant. En tout cas pas dans le contexte actuel de #BlackLivesMatter. Même s'il est vrai que nos vécus et nos luttes sont souvent invisibilisées ou minimisées, il faut aussi se poser cette question : «pourquoi en est-il ainsi ? ».
Dans tous les domaines, et le milieu militant ne fait pas exception, il existe des rapports de pouvoir en jeu notamment au niveau de la prise de parole et de la médiatisation. Et ces pouvoirs ne se donnent pas, ils se prennent. Il faut donc des organisations asiatiques politiques assez solides pour créer un rapport de force qui nous permettra d'être visibles et entendus sur la scène militante et politique. C'est donc aussi de notre responsabilité d'être présent.es dans les luttes. Cessons de jeter la faute sur les autres, surtout quand ces autres sont aussi victimes de racisme.

Et ce qui se passe actuellement, nous ne pouvons pas l'ignorer en restant uniquement focaliser sur nos problématiques en tant que communautés opprimées et discriminées. Oui, nous, les Asiatiques avons vécu (et vivons encore) une vague de racisme liée à l'apparition du Covid-9 en Chine. Oui, le racisme anti-Asiatiques que nous vivons dans nos chairs, psychologiquement et physiquement est liée à l'histoire coloniale. Oui, bien souvent dans la bouche de militant.es anti racistes décoloniaux, nous ne sommes évoqué.es qu'en tant que symboles de victoires passées (Dien Bien Phu, Bandung) et donc désincarné.es, absent.e.s de la lutte politique en tant qu'individus vivant ce racisme pourtant bien actuel. Mais c'est justement cette expérience de personnes altérisées et indigénisées qui devrait nous rallier à la cause du #BlackLivesMatter.

Ce moment historique que nous vivons doit être aussi l'occasion pour nous de nous questionner sur le racisme anti-Noir.es au sein de nos communautés. Pour être des allié.es et des soutiens conséquents, nous devons décoloniser nos esprits, nos pratiques et rejoindre le mouvement  #BlackLivesMatter en ayant pleinement conscience de notre place et notre rôle dans le spectre racial.  Et il est donc important, en parlant d'histoire, de recontextualiser la place des communautés asiatiques aux Etats-Unis mais aussi en France et dans tous les pays occidentaux. Souvent présentées et perçues comme minorités modèles, nous avons fait, avec ou contre notre gré, le jeu des pouvoirs blancs (institutions, justice, police, médias, milieux culturels et artistiques, etc.) qui se sont servis, depuis les années 60, de ce mythe pour non seulement diviser les communautés entre elles, mais aussi pour discriminer davantage, en ce qui concerne la France, les autres communautés qu'elles soient noires, arabes, rroms,en les présentant comme moins bien intégrées que les Asiatiques (ce qui permet indirectement de les criminaliser plus facilement).

Sortons de ce jeu malsain dont nous sommes aussi les pions !
Refusons cette étiquette de minorité modèle qui nous dessert plus qu'elle nous sert!
Arrêtons de diffuser un discours dominant négrophobe !

Nous devons soutenir #BlackLivesMatter

D'autres événements passés ont prouvé qu'une solidarité politique entre Asiatiques et Noir.es étaient possible. Soyons comme ces Asiatiques aux Etats-Unis qui clamaient haut et fort « Yellow peril supports Black Power » à l'époque de la conquête des droits civiques. Prenons conscience des points communs de nos luttes tout en laissant bien sûr en priorité la place et la parole aux premier.es impacté.es par les ravages de la négrophobie.

#BlackLivesMatter a cette puissance de mettre à jour la condition noire avec tout ce qu'elle implique de déshumanisation, de charge raciale, de discriminations, de violences et meurtres policiers pour ne citer que cela.

Ne soyons pas Tou Thao, cessons de tourner le dos et rejoignons ce mouvement qui nous apportera aussi une force politique anti-raciste. Soutenir #BlackLivesMatter n'est pas qu'une question de principe, c'est aussi nous rendre service à nous-mêmes en dénonçant un racisme structurel et en créant des alliances, des solidarités et des stratégies de luttes communes avec les autres communautés racisées afin de combattre plus efficacement ce système mortifère.

Nous devons soutenir #BlackLivesMatter

Publié dans Articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article