La triade adoptive revisitée

Publié le par Kim Gun

J’ai modifié le symbole de la triade adoptive que l’on a l’habitude de voir et qui représente un triangle avec à chaque extrémité l’adopté·e, les parents adoptants et les parents de naissance. Ce triangle est souvent tamponné d’un coeur, ce qui tend à valoriser un discours dominant sur l’adoption comme un acte d’amour désintéressé et salvateur.

La triade adoptive revisitée

Le problème de cette triade est qu’elle dirige notre regard sur trois protagonistes individuels dont le rôle et la part d’agentivité sont faussement mis sur un pied d’égalité. Il n’y a pas de prise en compte du système dans lequel s’inscrivent ces trois acteurs. En d’autres termes, cette triade individualise, dépolitise et ne montre à voir qu’une partie partielle et partiale de l’adoption internationale. Avec le schéma que je propose, je cherche donc à « dézoomer » pour donner à voir la dimension systémique des rapports asymétriques qui dépassent et englobent la triade initiale. Il s’agit plutôt ici de représenter une structure pyramidale montrant les rapports de pouvoirs profitant davantage aux parents adoptants du point de vue de l’agentivité, des droits et de la satisfaction des intérêts. C’est pourquoi j’ai placé les parents adoptants au sommet. Et comme en cartographie où les conventions résultent d’enjeux de pouvoirs, j’ai représenté spatialement le Nord « au-dessus » pour montrer l’ascendant qu’ont les pays récepteurs occidentaux au sein du système de l'adoption internationale.

La triade adoptive revisitée

Publié dans adoption

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article